Âge

 

Quel est le lien entre l’âge et la maladie du cœur?

À mesure que nous vieillissons, notre risque de maladie cardiovasculaire augmente. Les changements que subit votre corps en raison du processus de vieillissement sont bien visibles à l’extérieur – sous la forme de rides, de tonus musculaire diminué et de cheveux gris –, mais pas à l’intérieur. Toutefois, les changements internes – diminution de la densité osseuse, rétrécissement des artères – sont beaucoup plus dangereux que les premiers pour votre santé.

Votre corps subit des changements importants tout au long de votre vie, que vous en soyez conscient ou non. C’est un processus normal et rien ne peut l’arrêter ou l’inverser. Le vieillissement est associé aux maladies cardiovasculaires parce que les principaux organes, comme le cœur, changent aussi quand vous vieillissez. Votre cœur fonctionne moins efficacement et votre fréquence cardiaque ralentit, pompant le sang dans votre corps à un rythme plus lent. Même en l’absence de maladie, votre muscle cardiaque s’affaiblit et les chambres de pompage deviennent plus rigides.

Les maladies cardiovasculaires deviennent une menace plus sérieuse après 65 ans pour les femmes, mais ça ne veut pas dire que le risque ne s’installe qu’à cet âge. L’accumulation de plaque, qui contribue aux maladies cardiovasculaires, commence dès l’enfance. L’accumulation s’aggrave avec l’âge parce qu’elle a eu plus de temps pour obstruer les artères ou les vaisseaux qui transportent le sang au coeur.

Même si la majorité des décès attribuables aux maladies du coeur surviennent après 55 ans, le risque de maladie cardiovasculaire s’installe tôt par des habitudes de vie et des comportements acquis dès l’enfance et qui perdurent à l’âge adulte. L’obésité, les mauvaises habitudes alimentaires et le manque d’activité physique sont tous d’importants facteurs de risque de maladie cardiovasculaire pouvant être présents avant même l’âge de 10 ans. Les mauvaises habitudes alimentaires et le manque d’activité physique peuvent mener à l’obésité infantile, augmentant le risque de maladies du coeur. C’est un sujet de préoccupation majeure, car les taux d’obésité sont en hausse chez les jeunes et les maladies cardiovasculaires apparaissent plus tôt.