Pronostic

La réalité n’est pas toujours rose. Après 15 ans de recherche et de sensibilisation, un plus grand nombre de femmes sont conscientes de la menace que représente la maladie du cœur pour leur santé. La mortalité reliée à la maladie du cœur décline en outre chez les hommes comme chez les femmes. Ce déclin est toutefois plus lent chez les femmes et, après 55 ans, leur taux de mortalité augmente.

 

Tant que la recherche ne permettra pas de mieux comprendre certains aspects de la maladie du cœur et de la façon dont elle se manifeste chez les femmes, les écarts observés à l’égard des taux de survie persisteront. Les indices de risque courants sous-estiment la prévalence de la maladie du cœur chez les femmes et les protocoles de traitement ne tiennent pas toujours compte de leurs besoins particuliers. Les chercheurs estiment que le lien entre la maladie du cœur et les facteurs psychosociaux mérite d’être examiné de plus près. La dépression, l’anxiété, les ressources inadéquates et le stress, fréquents chez les femmes, sont tous des facteurs associés à la maladie du cœur.

Le Centre canadien de santé cardiaque pour les femmes s’efforce d’aider les femmes à améliorer leur santé et de soutenir les chercheurs pour qu’ils apportent des réponses. La réduction des facteurs de risque avant la survenue d’un premier événement cardiaque contribue à prévenir ou à repousser plus d’un tiers de l’ensemble des décès associés à la maladie du cœur chez les femmes. Il faut passer à l’action pour prévenir la maladie du cœur, pour vous-même et pour vos proches. Commencez à réduire votre risque de maladie du cœur dès maintenant : visitez le Centre de la prévention et du mieux-être pour de plus amples renseignements et des conseils en matière de choix sains.