À propos de l’Atlas

À titre de premier projet, l’Alliance a procédé à une analyse contextuelle des maladies cardiovasculaires chez les femmes au Canada pour dégager un énoncé scientifique résumant les grands enjeux de sexe et de genre liés à ces maladies. Cette revue exhaustive des données probantes était axée sur l’influence du sexe et du genre sur les comorbidités, les facteurs de risque, la connaissance, les symptômes, le diagnostic et le traitement de l’ensemble des maladies cardiovasculaires.

Voir : State of the Science in Women's Cardiovascular Disease: A Canadian Perspective on the Influence of Sex and Gender (État des connaissances scientifiques sur la maladie cardiovasculaire chez les femmes : perspectives canadiennes sur l’influence du sexe et du genre)

Cette analyse supposait de regrouper une vaste gamme d’articles scientifiques originaux, qui ont été résumés en chapitres détaillés pour présenter l’état des connaissances scientifiques actuelles propres à chaque maladie cardiovasculaire touchant les femmes. De ce travail est né un « Atlas » de l’épidémiologie, du diagnostic et de la prise en charge des maladies cardiovasculaires chez les femmes. 

Il s’avère clairement nécessaire de constituer un recueil d’articles spécifiquement consacré aux données scientifiques sur la santé cardiovasculaire des femmes au Canada, chose qui n’a encore jamais été faite auparavant. Pour combler ce vide, le premier chapitre de l’Atlas pose un regard critique sur l’insuffisance de données pour guider les lignes directrices cliniques et les recommandations concernant les femmes atteintes d’une maladie cardiovasculaire au Canada. 

Seront bientôt publiés une série de chapitres approfondis sur les enjeux fondamentaux quant à la santé et aux maladies cardiovasculaires chez les femmes canadiennes, y compris une évaluation du fardeau de la maladie sur les patientes au Canada, un énoncé sur la perspective des patientes (rédigé par des femmes vivant avec une maladie cardiovasculaire) et une analyse des différences propres au sexe et au genre quant aux comorbidités, aux facteurs de risque et au manque de connaissances tant chez les femmes que chez leurs fournisseurs de soins de santé. 

Les derniers chapitres comprendront une discussion sur les orientations futures et les gestes à poser sur plusieurs fronts pour atteindre l’équité de sexe et de genre quant à la santé cardiovasculaire chez les femmes au Canada, le tout afin de rectifier les lacunes flagrantes tant sur le plan des connaissances que du diagnostic, du traitement, de la recherche et du soutien.

Une fois tous ses chapitres publiés, l’Atlas continuera d’évoluer : il pourra être actualisé annuellement à mesure qu’émergent de nouvelles données probantes, et pourrait servir de référence toute prête pour l’élaboration de lignes directrices pour la pratique clinique, ainsi que de synthèse des renseignements de pointe sur la santé et les maladies cardiovasculaires au féminin. 

En créant cet Atlas, nous aspirons avant tout à aider les cliniciens et les membres du public à reconnaître les particularités de la santé cardiaque des femmes, tout en fournissant aux décideurs les renseignements dont ils ont besoin pour garantir des soins équitables aux femmes atteintes d’une maladie cardiovasculaire.

Retour à la page d’accueil de l’ATLAS